Quand changer soi-même ses fenêtres et comment ?

Il existe des indices palpables qui peuvent renseigner le propriétaire d’une maison sur l’état de ses fenêtres. Généralement lorsque les joints coulent sur les fenêtres double vitrage, lorsque le chauffage est inégal d’une pièce à l’autre, lorsqu’il y a courant d’air dans les chambres alors même que les fenêtres sont fermées, etc. c’est que les fenêtres sont défaillantes. Découvrez ici les indices les plus pertinentes,  quand changer les fenêtres soi-même et comment les changer.

Les fenêtres des logements et maisons sont des équipements qui se détériorent
 

Les équipements tels que les fenêtres et les portes sont régulièrement soumis à des mouvements d’ouverture et de fermeture. Cela fait qu’avec le temps, elles s’usent. En outre, lorsqu’elles ne sont pas particulièrement protégées, les intempéries telles que les pluies, les rayons de soleil ou encore la neige peuvent réduire leur durabilité.

Ce qui est certain, la durée de vie des fenêtres varie en fonction des matériaux (bois, alu, PVC) ayant servi à les fabriquer. Donc, pendant que certaines fenêtres peuvent durer des décennies, d’autres se détériorent au bout de quelques années de vie. La durée de vie d’une fenêtre dépend également d’un autre facteur tel que l’entretien.  Les alchilistes du batiment, par exemple, installeront pour vous de nouvelles fenêtres dans les matériaux les plus durables possibles.

Fenêtres double vitrage : changer lorsque les joints coulent

Avec le temps, les joints des fenêtres double vitrage commencent par se détériorer et par couler. Généralement, ce type de défaillance apparaît sur les fenêtres de plus de 10 ans de vie. Lorsque ce type de défaillance se fait remarquer, il est souvent trop tard pour récupérer quoi que ce soit. Les fenêtres sont dorénavant incapables d’assurer le rôle d’isolant qui est le leur. Donc, il va falloir les changer.  

Cela crée également des variations de températures au niveau des différentes pièces de votre appartement. Le froid y est parfois insoutenable et la chaleur totalement absente. Bien entendu, la variation de température peut provenir de causes plus complexes et difficiles à détecter.

Présence de condensation entre les deux vitres des fenêtres des maisons

Il arrive parfois que des problèmes de ventilation ou des altérations de la fenêtre (vitre intérieure) entraînent l’apparition de condensation entre deux vitres de fenêtres. Cela entame notamment l’intégrité du système d’isolation. Dans ces conditions, le changement des anciennes fenêtres par de nouvelles est probablement la meilleure des choses à faire.     

Une fenêtre simple vitrage au mastic décollé et des courants d’air avec les fenêtres fermées

Au fur et à mesure que vos fenêtres simple vitrage vieillissent, le mastic a tendance à se décoller. Cela entraîne en l’occurrence un détachement du mastic du châssis. En réalité, ce type de désagrément est souvent remarqué au niveau des vieilles fenêtres. Donc, il urge de faire remplacer les fenêtres dans les plus brefs délais. En effet, il ne sert à rien de les faire réparer. La panne pourrait resurgir quelques temps après. Vous pouvez pour cela contacter le meilleur vitrier sur montpellier.

Il existe une autre indice dont l’observance peut vous amener à changer vos fenêtres. Il s’agit des courants d’air qui pénètrent dans vos chambres malgré la fermeture de vos fenêtres. C’est à n’en point douter un signe patent de défaillance au niveau de la fermeture des fenêtres. Les pièces incriminées sont notamment les jointsl’huisserie et le vitrage.

Comment changer ses fenêtres soi-même ?

La pose des fenêtres varie selon qu’il s’agit d’une rénovation, d’un tunnel et d’une applique. Toutefois, il existe des mesures préalables qui sont communes à toutes les formes de pose et de matériau (aluminium, bois, PVC).

D’abord, vous devez veiller à préparer le support de la fenêtre en nettoyant le mur. En le dépoussiérant, vous facilitez la pose des produits d’étanchéité. Il s’agit en l’occurrence du silicone et du joint compribande. Ensuite, vous devez veiller à ne retirer les cales de transport qu’une fois la pose de la fenêtre terminée.

Selon que votre maison est ancienne ou nouvelle, vous devez prévoir une cale à installer en dessous de la traverse basse ou un appui pour présenter la fenêtre. Bien évidemment, vous devez vérifier que la fenêtre est de niveau. En bas de l’ouverture, vous poserez un joint compribande, puis un cordon silicone. Vous devez faire, soit une pose en feuillure, soit une pose en applique des deux côtés de la fenêtre. Vous ferez remonter le joint de la partie basse vers le haut sur près de vingt centimètres.

L’étape suivante consiste à placer la fenêtre. Vous devez vérifier l’aplomb et le niveau, puis maintenir la fenêtre avec des serre-joints. Des vis adaptées seront fixés sur le support. Vous devez veiller à ce qu’il n’y ait pas frottement des vantaux, puisque cela peut entraîner un dysfonctionnement de la fenêtre. Si c’est le cas, vous devez revérifier l’équerrage.

Pour que les fenêtres soient étanches, vous insérerez tout autour du dormant du joint mousse. Cela se fait notamment, qu’il s’agisse d’une pose en rénovation ou d’une pose en tunnel. À l’extérieur, en revanche, vous devez appliquer un joint silicone. Après cela, vos fenêtres seront tout à fait imperméable à l’eau.

Changer ses fenêtres soi-même : quels sont les avantages ?

Le seul avantage fondamental à changer ses fenêtres soi-même est le gain en économie que vous réaliserez. En effet, les prix fixés par les artisans comprennent plusieurs coûts liés à la main-d’œuvre de la prestation, des charges sociales, etc. qui peuvent vous revenir cher. L’idée de les faire vous-même en vous inspirant des fiches est plutôt tentante. Bien évidemment, vous devez être un excellent bricoleur et vous faire aider par des proches lorsque les fenêtres sont un peu trop grandes.

N’oubliez pas qu’en faisant recours à un artisan RGE, vous bénéficiez de travaux de changement de fenêtres à la pointe des techniques de pose actuelle. Par ailleurs, cela vous fait bénéficier de la garantie décennale et gagner des aides auprès de l’État. Vous bénéficierez notamment des réductions de TVA ou d’impôt. Bien entendu, si vous vous séparez de votre bien immobilier avant les 10 ans, c’est vous-même qui vous occuperez des éventuelles défaillances au niveau des fenêtres.


Etape 1 : Quand changer soi-même ses fenêtres et comment ?


Il existe des indices palpables qui peuvent renseigner le propriétaire d’une maison sur l’état de ses fenêtres. Généralement lorsque les joints coulent sur les fenêtres double vitrage, lorsque le chauffage est inégal d’une pièce à l’autre, lorsqu’il y a courant d’air dans les chambres alors même que les fenêtres sont fermées, etc. c’est que les fenêtres sont défaillantes. Découvrez ici les indices les plus pertinentes,  quand changer les fenêtres soi-même et comment les changer.

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter à l'espace membre DIY.fr pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter ce tutoriel !